Logo Université Laval Logo Université Laval

Le département

Toutes les nouvelles
Avis important
18 octobre 2019

DÉCÈS GINETTE DEMERS

Le Département de langues, linguistique et traduction ainsi que les collègues de traduction apprennent avec tristesse le départ de Ginette Demers, survenu le 8 septembre dernier. Ginette a été professeure à l’Université Laval de 1989 à 2009.

Pour nous, Ginette, c’était d’abord un magnifique sourire, plein de vitalité et de joie de vivre, mais aussi une femme solide, déterminée, assidue… une collègue à la fois efficace et discrète. Elle était passionnée de la vie, tout comme du travail de qualité.

Durant de nombreuses années, elle s’est acquittée avec méthode et beaucoup de soin de ses fonctions comme directrice de programmes. Pédagogue consciencieuse et très aimée des étudiants, elle continue de nous inspirer par sa patience, sa douceur, son dévouement, sa force de travail, son indulgence, son esprit de connivence…

Nous gardons en mémoire ses travaux de chercheuse. D’abord férue de traduction scientifique, son thème de recherche doctorale, elle s’est ensuite consacrée à la réflexion pédagogique, pour finalement mener des travaux d’importance en histoire de la traduction, se penchant ainsi sur la traduction journalistique au Québec de 1764 à 1855 ainsi que sur l’interprétation et la traduction à l’époque des explorations par mer et des débuts de la traite des fourrures (1774-1800). Passion du métier, désir de comprendre et d’aller plus loin sont demeurés au cœur de ses valeurs.

En conclusion d’une belle et longue carrière, en 2009, elle nous quittait pour un havre de paix, à Sainte-Croix, en vue de savourer encore davantage la vie auprès d’un fleuve tranquille, en toute sérénité.

En cette fin d’été, porteuse de tous les fruits, ce départ nous émeut et nous bouleverse. Sans doute aurait-elle voulu vivre d’autres automnes avec ses amis et ses proches? Notre consolation alors est de partager la croyance exprimée par Jean D’Ormesson en ces mots :

«Il ya quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants.»

Ginette, merci pour ta présence parmi nous, hier et aujourd’hui. Tu demeureras pour longtemps  dans nos pensées.

                                                        [Texte préparé par Zélie Guével et Louis Jolicoeur]